Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2022

Stage de remise en selle

Vélo à Saint-Denis organise un stage de remise en selle les 11, 12 et 13 novembre 2022 chaque matin de 10h à 12h30. Le 11 novembre accueil à partir de 9h30.
Ce stage s'adresse à tous ceux qui a un moment ou un autre ont eu l'équilibre sur une bicyclette c'est le prérequis pour participer à ce stage. Inutile de vous surestimer nous nous en apercevrons très rapidement pour autant ne vous sous-estimez pas c'est le seul pré-requis et rien d'autre.
Les cours auront lieu au 3 passage des écoles à Saint-Denis, il vous en coûtera 20 euros ou 10 si vous êtes déjà adhérent, étudiant ou allocataire du RSA.
Nous ne prendrons que douze participants si vous êtes disponible et motivé ne tardez pas à vous inscrire sur la fiche jointe que vous me retournerez.

10/10/2020

FRANCHISSEMENT URBAIN DE PLEYEL Le mieux est encore possible

Le projet de franchissement urbain de Pleyel est acté dans ses grandes lignes mais tout reste ouvert quant à l'occupation des voies du pont routier ( voir les interventions intéressantes dans ce sens de M Delacroix, Mme Rigard, M Piercy et aussi de M Le Maire, lors du conseil municipal du 8 octobre http://www.synople.tv/ville-saint-denis/index.php) aussi nous considérons nécessaire de vous présenter le projet et d'exposer notre point de vue. Visualiser le projet https://www.mimram.com/?project=franchissement-urbain-pleyel

Le franchissement sera composé de deux parties : d'une passerelle pour les piétons et d'un pont routier adjacent. La passerelle piétons sera terminée en mars 2024 et ouverte provisoirement aux cyclistes dans l'attente de l'ouverture du pont routier prévue en décembre 2026.

Plaine Commune défend pour l'instant l'idée d'une mixité d'usage des voies du pont routier pour réduire le coût et l'impact du projet. Ainsi les cyclistes sur la première moitié de la traversée du pont seraient sur une piste cyclable dédiée puis pour la deuxième moitié de la traversée sur une voie de bus élargie. Tout ceci est expliqué dans les documents mis à disposition sur le site de Plaine Commune https://www.enquetes-publiques.com/Enquetes_WEB/FR/DOSSIER-C.awp?P1=EP19429 en particulier les dossiers; "Caractéristiques principales des ouvrages les plus importants" et " la notice explicative"

Pour notre part nous militons pour une solution plus simple, une piste cyclable bilatérale, une voie de bus bilatérale et une voie centrale EN RÉSERVE pour la circulation automobile. Cette voie pourrait être mise en service s'il apparaissait à l'usage de façon clairement établie que son ouverture devient indispensable au bon fonctionnement de ce pôle ferroviaire. Dans l'attente cette voie pourrait être partiellement végétalisée et elle faciliterait grandement la traversée des piétons au milieu du pont.
Nous demandons également l'abandon du projet de revêtement de la passerelle avec du bois. Ce matériau dispendieux fort à la mode a fait la preuve de ses dangers les jours de pluie (Chutes de piétons sur la passerelle au dessus du périph à Aubervilliers, sur le pont du tramway à Pantin, sans oublier les contours du lac supérieur au parc Georges Valbon). Au delà de son manque d'adhérence, de durabilité, ce matériau n'est agréable ni pour la marche ni pour le roulage des poussettes et des fauteuils roulants.
Pour le reste on peut émettre des réserves quant au risque de surchauffe dans les fuseaux vitrés par un été torride.

En résumé : la passerelle (mars 2024) sera partagée entre les piétons et les cyclistes. Ce n'est pas idéal mais il s'agit d'une situation provisoire en attendant l'ouverture du pont routier adjacent en décembre 2026.

Nous bataillerons pour un meilleur revêtement de la passerelle, et pour qu'il n'y ait AUCUNE VOIE OUVERTE A LA CIRCULATION AUTOMOBILE, si nous pouvons gagner sur ces points et sur l'abaissement de la vitesse de 50 à 30 km/h, n'en déplaise à certains ce sera un bel ouvrage.

Nous ne contribuerons pas à ralentir ou à bloquer ce projet, tant nous sommes convaincus que nous pourrons participer, lors de rencontre avec Plaine Commune, à son amélioration. L'objet de l'antenne Vélo à Saint Denis de MDB est de contribuer à développer l'usage du vélo et des mobilités actives en ville, rien de plus.

08/09/2020

Balade de rentrée dimanche 13 septembre

Nous irons à Claye-Souilly à l'aller en suivant la corona-piste le long du T1 jusqu'à Bobigny, repérage de La Préfecture de l'Hôtel du département deux lieux importants où l'on peut être amené à se rendre, en particulier pour le Bal anglais de Mme La Préfète toujours très prisé.
Nous nous intéresserons à la passerelle Pierre-Simon Girard un très bel équipement cyclable. Après une petite pause au Parc de La Bergère nous reprendrons notre chemin jusqu'à Claye-Souilly, là nous piqueniquerons avant le retour par le canal de l'Ourcq et le canal Saint-Denis. Le parcours ne présente pas de difficulté cependant il faut savoir rouler en groupe à 15 km/h pour ne pas faire durer trop les 62 km de la balade.
Rendez-vous à 10h devant La Basilique pour une départ à 10h15. Pour ceux de nos adhérents qui auraient besoin d'un vélo rendez-vous à 9h50 au 3 passage des écoles. Retour prévu à 16h30.

Vélo-école session d'automne 2020

La session est complète et même plus.

06/07/2020

Gloire au nouveau Maire !

Vélo à Saint-Denis présente ses félicitations à la nouvelle équipe municipale et lui souhaite le plein succès dans la réalisation de ses projets pour l'intérêt de la ville et de ses habitants.
Nous saluons l'installation de M Piercy en charge du vélo dans la ville. Nous sommes prêts à travailler pour des aménagements de qualité et à montrer plus encore la pertinence du vélo dans la mobilité.
Salut et fraternité.

19/04/2020

Sortie du confinement

Nous avons écrit à M Le Maire de Saint-Denis

Monsieur Le Maire

Nous craignons que la sortie du confinement prévue à partir du 11 mai, ne se traduise par un afflux d'automobiles dans la ville.
Les gens qui auront le choix risquent de reporter les trajets qu'ils faisaient en transport en commun, sur leur automobile pour éviter la promiscuité et donc les risques de contamination dans les transports en commun régulièrement saturés.
Aussi, pour éviter ce changement de mode de transport nous vous prions de donner la priorité aux modes actifs de déplacement. L'occupation des trottoirs par des stationnements intempestifs deviendra insupportable avec la reprise de l'activité. Il faut également dissuader les automobilistes qui font seuls des déplacements de moins de trois ou quatre kilomètres, en diminuant l'offre.
C'est pourquoi nous vous prions de réduire à une voie toute rue, sans aménagement cyclable, qui comporte deux voies de circulation dans le même sens et ainsi consacrer la voie de droite aux circulations actives et si il y a une ligne de bus elle sera partagée entre les bus et les cyclistes.

Par ailleurs pour apaiser la ville, diminuer la pollution de l'air, le bruit et l'accidentologie nous vous prions de limiter la vitesse à 30 km/h sur l'ensemble de la ville.

Nous vous prions d'agir auprès des services de l'Etat pour que la vitesse soit limitée à 50 km/h sur les autoroutes qui traversent Saint-Denis, de lui demander de renoncer à la complétude de l'échangeur de Pleyel qui ne ferait qu'augmenter la circulation et par conséquence la pollution auprès de deux écoles, d'une crèche et de logements ; de réduire l'accès et la sortie à l'A1 depuis la porte de Paris à une voie avant d'envisager la fermeture définitive de ces accès.
L'avenue Anatole France n'a pas vocation à rester une voie autoroutière dans la ville, ce rôle revient au barreau autoroutier de liaison de La Courneuve entre l'A1 et l'A86.

Nous nous battons contre un virus qui a fait à ce jour plus de 19 000 morts en France alors que la pollution tue bien d'avantage de monde. Ainsi, 42 000 personnes meurent prématurément chaque année de la pollution de l'air, pour une large part due au transport routier. Nous avons pris des mesures drastiques pour lutter contre la propagation d'un virus, nous ne comprendrions pas que des mesures ne soient pas prises au niveau de notre ville pour mieux s'y déplacer, y respirer, y vivre.

Il est temps d'être sérieux, rationnel pour envisager un avenir enviable.

Salutations respectueuses.